L’importance d’une lettre de crédit

L’importance d’une lettre de crédit

Une lettre de crédit est un document d’une importance capitale. Il s’agit d’un contrat financier, une sorte d’engagement établie entre la banque d’une entreprise ou d’un client et un bénéficiaire qui peut être un fournisseur. De quoi s’agit-il exactement ? Pourquoi est-elle si importante ?

L’utilité d’une lettre de crédit

La lettre de crédit est souvent considérée comme un instrument de paiement. Or, elle a un rôle bien différent. En réalité, ce document est adressé à un vendeur par une société de crédit, et ce, à la demande d’un client ou d’un acheteur. Autrement dit, c’est le vendeur qui est indiqué comme bénéficiaire de la lettre de crédit. À quoi sert-elle ? Elle sert à réduire les risques liés à une vente, surtout lorsque le vendeur et l’acquéreur ne se connaissent pas.

Voilà pourquoi, ce document est surtout utilisé dans le cadre d’une transaction commerciale à l’échelle internationale. En réalité, la lettre de crédit est une sorte d’engagement entre un fournisseur et un acheteur. Grâce à ce document, ce dernier n’est pas obligé d’effectuer des paiements anticipés ou un versement initial. De son côté, l’exportateur est à l’abri du risque de non-paiement des marchandises livrées. La société financière ayant émis la lettre de crédit se chargera de lui attribuer un remboursement en cas d’impayé. En somme, le document sert d’outil de protection aussi bien pour le vendeur que l’acheteur.

Fonctionnement de la lettre de crédit

Appelée également Crédoc ou crédit documentaire, la lettre de crédit est encadrée par les Règles et Usances Uniformes de la Chambre de Commerce Internationale (RUUCCI). Son utilisation demande l’intervention de 4 acteurs. Il faut mentionner en premier lieu le donneur d’ordre, c’est-à-dire l’acheteur ou l’importateur et sa banque. L’établissement financier en question a pour fonction d’émettre le Crédoc et il sera baptisé banque émettrice.

Il y a aussi  le vendeur ou exportateur et sa banque nommée banque notificatrice. Cette dernière va recevoir le document financier et a pour rôle de vérifier sa conformité aux règlements en vigueur. Dans le cas contraire, elle n’offre pas la protection requise. Concernant la création de la lettre de crédit, elle ne peut avoir lieu que si un vendeur et un acheteur ont établi un accord de vente. Le document comprend les conditions de transaction et de paiement. Lorsque la banque notificatrice valide le contenu du Crédoc, le vendeur peut se lancer à l’expédition des marchandises commandées.

Les différents types de lettre de crédit

Il existe différents types de Crédoc à commencer par la lettre de crédit dite « irrévocable ». Elle ne peut pas être modifiée ou annulée sans l’accord des deux parties.  Il y a aussi la lettre de crédit révocable que la banque notificatrice peut modifier. Il ne faut pas oublier la lettre de crédit revolving émise lorsque la durée et le montant du crédit sont renouvelables automatiquement.

Il faut citer le crédit documentaire transférable qui permet au bénéficiaire de mettre le crédit à un tiers. Enfin, il y a la lettre de crédit Red Clause permettant à une autre banque de verser une avance au bénéficiaire. Vu le mécanisme de fonctionnement de chaque Crédoc, son établissement relève d’un acte sérieux, à faire de façon très réfléchie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *