Comment savoir si on fait de l’apnée du sommeil ?

apnée en dormant

L’apnée du sommeil est une maladie qui affecte généralement les gens à partir de 30 ans. L’air n’arrive plus à circuler librement dans les poumons, le larynx, la gorge ou le nez. Cette situation entraîne un stress grave au niveau du cerveau et du cœur. Les symptômes suivants permettent de confirmer qu’on souffre de l’apnée du sommeil

Des ronflements bruyants

La plupart des malades n’ont pas conscience des bruits de ronflements qu’ils produisent pendant leur sommeil. En effet, la langue et les muscles de la gorge et du palais se desserrent en dormant et peuvent ainsi gêner la circulation d’air dans la voie respiratoire.

Par instinct, le patient est obligé de faire des efforts pour inspirer l’air à cause de l’obstruction au fond de sa gorge ou de la congestion au niveau de son nez. D’où les sons bruyants jusqu’à 100db (comme ceux d’un camion) qu’il émet.

Des réveils à répétition et des sensations d’étouffement

Comme peu d’air arrive jusqu’aux poumons, le cerveau sonne l’alerte au patient. D’où le sursaut, les sueurs et le réveil  ou demi-réveil. Cela va permettre au patient de faire reprendre une respiration normale. Ces incidents peuvent se reproduire plusieurs fois.

La sensation d’étouffement est surtout signalée par le cerveau qui détecte à temps le manque d’oxygène dans notre sang, lors de l’absence de respiration. En effet, il arrive que le patient ne respire plus du tout pendant de petites secondes. Ceci constitue l’un des principaux symptômes de l’apnée du sommeil.

Des envies fréquentes d’uriner

Le besoin d’uriner plusieurs fois pendant une nuit de sommeil est aussi un signe de maladie d’apnée de sommeil. Les pauses respiratoires causent de sérieux stress à nos organes vitaux, dont le cœur, le cerveau ou encore nos reins.

Des palpitations cardiaques peuvent en résulter, la peur encore l’apparition de sueurs nocturnes. Le remplissage si rapide de notre vessie n’est pas étonnant lors de ces incidents, étant donné que notre corps se trouve dans un état stressant.

De la fatigue matinale par absence de sommeil réparateur

Tous les matins, le souffrant éprouve de la fatigue, il n’a pas eu le repos qu’il voulait en dormant la nuit. En d’autres termes, il n’a eu aucun moment de récupération la nuit. A la fatigue de sa journée d’hier s’ajoute celle provoquée par les troubles respiratoires pendant la nuit dernière.

Ses heures de sommeil nocturnes sont agitées par ses sensations d’étouffement fréquentes et des changements de position. D’où comment savoir si on fait de l’apnée du sommeil ? L’absence répétitive de sommeil récupérateur répond clairement à cette interrogation.

Sommeil diurne

Le besoin fréquent de dormir des heures pendant le jour est une piste à ne pas négliger pour détecter l’apnée du sommeil. Il est accompagné de trouble de mémoire, de concentration et de dépression. Le patient peut se mettre en colère facilement.

S’il est hypertendu, obèse et sujet à des maux de tête tous les matins, le traitement de l’apnée de sommeil pourrait faire disparaître ensemble tous ces symptômes. Une bonne hygiène de vie et l’utilisation des appareils comme le dentier nocturne peuvent faire diminuer l’indice de gravité d’apnée hypopnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *