Comment protéger les ados sur Internet ?

Comment protéger les ados sur Internet ?

La conduite correcte inculquée aux adolescents est vaine s’ils restent vulnérables face aux mauvaises influences extérieures. L’accès aux sites web réservés aux adultes, et la manipulation de mineurs en ligne par le clavardage représentent un grand danger pour les ados. Derrière un personnage de 14 ans anonyme partant pour des rencontres peut se trouver un agresseur, et un tel cas n’est pas rare dans plusieurs pays. Quels sont les moyens déjà en place peut-on utiliser pour protéger nos enfants face aux risques de violence auxquels ils sont exposés sur Internet ?

Les applications de tchat sécurisées

Les plateformes de tchat constituent des portails grands ouverts aux personnes mal intentionnées. Certaines d’entre elles ont d’ailleurs fait un bon nombre de victimes de harcèlements en tout genre, pouvant aboutir à des cas de décès. Les adolescents, les plus attirés par ces outils en ligne, pourtant les plus vulnérables, sont très à cheval quant au recours applications de discussion. Certaines d’entre elles exposent facilement les utilisateurs à des dangers, mais d’autres disposent de moyens de sécurité pour protéger tout particulièrement les mineurs.
Parmi les applications de tchat entre ados bénéficiant quelques fonctionnalités sécurisées figureDiscord. Conçue à la base pour tenir des discussions entre gamers, cette plateforme propose des groupes de conversations privés. Aujourd’hui, Discord peut être utilisé par le public pour tenir de simples discussions, sans obligatoirement être des gamers. De ses fonctionnalités majoritairement privatisées, cet outil dispose d’un système de modération strict.Les utilisateurs rencontrent très rarement, voire pratiquement pas de contenus inappropriés pour les adolescents. Discord dispose également de paramètres permettant de filtrer les messages entrants venant de personnes en dehors des contacts habituels.

Le contrôle parental

La fenêtre de dialogue demandant la validation du contrôle parental apparaît souvent dès le lancement d’un site interdit aux mineurs.Ce système est efficace pour protéger des jeunes contre les contenus inappropriés sur Internet. Il constitue aussi une solution pour limiter les dangers de la navigation sur différents types de plateformes web.
Il existe plusieurs plateformes de contrôle parental permettant aux parents de s’assurer de la protection de leurs enfants sur le web. Leurs fonctionnements communs offrent la possibilité de définir l’âge de l’utilisateur, en l’occurrence d’un adolescent. L’accès aux sites non adaptés est ainsi automatiquement bloqué sans l’accord des parents.
La plupart des plateformes de contrôle parental disposent d’options de paramétrage du planning de connexion pour s’adapter à la famille moderne. Lorsque l’adolescent se connecte en dehors des heures d’accès à Internet définies, il ne peut se connecter sur aucun site.
Il est aussi possible de bloquer des contacts que les parents jugent risqués dans la communication avec leurs enfants. Cette option est particulièrement recommandée pour protéger les jeunes qui se rendent souvent sur des plateformes de tchat.

Les cellulaires et opérateurs avec contrôle d’usage

Soucieux des dangers encourus par les adolescents sur Internet d’aujourd’hui, certains constructeurs ont décidé de lancer les cellulaires spécialisés pour les jeunes utilisateurs. Le marketing cible plus les parents qui veulent contrôler l’usage du téléphone par leurs enfants. 
La société Lexibook fait partie de ces fabricateurs d’appareils mobiles qui peuvent être surveillés. Le produit lancé permet aux parents d’accéder à l’historique des sites visités, et des discussions tenues avec les contacts de l’utilisateur. Ce téléphone comporte également des fonctionnalités permettant de consulter les échanges de mail et les historiques de clavardages sur les réseaux sociaux.
Pour mieux protéger leurs enfants des abus sur Internet, les parents ont la possibilité de s’abonner à des opérateurs mobiles proposant des options de contrôle d’usage. Cette solution est accessible via un contact du service clientèle qui se chargera, notamment, de filtrer les numéros avec lesquels l’utilisateur est susceptible de communiquer. Elle permet aussi de limiter les heures de connexion, et de contrôler l’historique de navigation de l’adolescent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *