Astuces pour le choix d’un spa intérieur

Astuces pour le choix d’un spa intérieur

Évolution oblige, le spa a désormais intégré le quotidien des particuliers, notamment dans les résidences de luxe. Avoir un spa chez soi n’est plus un rêve, mais bel et bien une réalité. Cet accessoire s’invite dans les maisons pour aider les gens à se relaxer chez eux, sans se déplacer. Un spa intérieur convient surtout pour être à l’abri des regards indiscrets. Pour vous aider, voici quelques astuces pour faire un bon choix.

Choisir un espace suffisant pour l’installation

En premier lieu, il faut savoir que le marché propose deux types de spa intérieur. Il y a la cuve qui s’installe à l’intérieur de la maison, soit dans le jardin sous un abri couvert, ou sur une terrasse couverte. Dans les deux cas, l’espace défini pour accueillir la structure doit être assez spacieux.

Une fois que l’espace d’accueil est déterminé, il convient également de penser à la manière de l’introduire, dans la mesure où le choix se fixe sur un grand équipement. Il est même recommandé de vérifier si les portes ou le cas échéant, les fenêtres sont assez grandes pour le faire entrer à l’intérieur de la maison.

D’autre part, il faut aussi penser au modèle à adopter, encastrable ou semi-encastrable. En fonction de cette décision, il est aussi nécessaire de veiller à ce que la pièce soit adaptée à cet effet, si elle peut supporter l’humidité que cette structure peut entraîner.   

Choisir une pièce avec sol solide pour le spa intérieur

Choisir un spa intérieur pour sa maison n’est pas chose aisée, surtout si le choix intervient après la construction. En comparaison avec un spa extérieur, l’installation est plus compliquée. Ce qui compte est de préparer un terrain assez solide pour supporter la charge de la cuve, de l’eau et surtout des chocs des jets lors de l’utilisation. Effectivement, la pression de l’eau dans le bassin à remous peut être assez puissante, d’où la nécessité d’avoir un sol solide.

Dans la mesure du possible, le spa intérieur sera installé au rez-de-chaussée, si à l’étage, il n’y pas d’espace assez solide pour l’accueillir. Pour plus d’assurance, il est plus prudent de demander l’avis d’un architecte pour la charge supportée par le sol.

Tenir compte de l’humidité

Le spa est un accessoire dégageant une humidité considérable avec la quantité d’eau utilisée dans le bassin d’un côté, et de la pression des jets de l’autre. Outre cela, lors de l’utilisation, de la vapeur est aussi dégagée du spa intérieur, d’où l’humidité que subira la pièce en particulier. Ces facteurs peuvent avoir des impacts sur les murs, pour ne citer que les moisissures et la dégradation. Pour éviter tout cela, il faut installer un système d’aération conséquente, voire même un système de déshumidification et la pièce doit disposer de fenêtres pour permettre la circulation de l’air. Ainsi, les vapeurs sortiront facilement et la pièce sera préservée de l’humidité constante.

Veiller à l’installation d’équipements adéquats

Un spa intérieur est une structure visant à assurer le confort et le bien-être tout au long de l’année. De ce fait, la pièce doit être équipée d’un chauffage approprié pour prévoir les temps froids de l’hiver, notamment quand le spa est dans un abri hors de la maison. Il faut également prévoir un sol antidérapant autour de la cuve pour éviter les glissades dangereuses. 

Si vous pensez remplir les conditions nécessaires, faites le grand pas, et équipez-vous d’un spa intérieur pour votre confort et bien-être à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *